Le cheminement occulte

Site répertoriant des données et réalisant un travail théologique et ésotérique sur les sciences occultes, la wicca et le druidisme.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le dieu d'islam

Aller en bas 
AuteurMessage
Picwic
Admin
avatar

Messages : 176
Age : 34

MessageSujet: le dieu d'islam   Lun 29 Nov - 15:13

L'islam (arabe : الإسلام) est une religion abrahamique[1] révélée à Mahomet en Arabie au VIIe siècle.La religion musulmane se veut une révélation en langue arabe de la religion originelle d'Adam, de Noé, et de tous les prophètes parmi lesquels elle place aussi Jésus[2]. Ainsi elle se présente comme un retour à la religion d'Abraham (appelé, de l'arabe, Ibrahim par les musulmans) du point de vue de la croyance, le Coran le définissant comme étant la voie d'Ibrahim (millata Ibrahim)[3], [4] et [5], c'est-à-dire une soumission exclusive à Allah[6],[7],[8].Le livre sacré de l'islam est le Coran. Le dogme islamique assure qu'il contient le recueil de la révélation d'Allah, transmise oralement par son prophète Mahomet. Le Coran reconnaît l'origine divine de l'ensemble des livres sacrés du judaïsme et du christianisme[9], tout en considérant qu'ils sont, dans leurs écritures actuelles, le résultat d'une falsification partielle[10] : le Suhuf-i-Ibrahim (les Feuillets d'Abraham), la Tawrat (le Pentateuque ou la Torah), le Zabur de David et Salomon (identifié au Livre des Psaumes) et l'Injil (l'Évangile).Outre le Coran, la majorité des musulmans se réfère à des transmissions de paroles, actes et approbations de Mahomet, récits appelés hadiths. Cependant, les différentes branches de l'islam ne s'accordent pas sur les compilations de hadiths à retenir comme authentiques. Le Coran et les hadiths dits « recevables » sont deux des quatre sources de la loi islamique, la charia, les deux autres étant l'unanimité (ijma’) et l'analogie (qiyas).En 2009, le Pew Research Center estime que l'islam comprend 1,57 milliard de fidèles[11], appelés « musulmans », ce qui en fait la seconde du monde par le nombre de fidèles, après le christianisme et devant l'hindouisme. C’est, chronologiquement parlant, le troisième grand courant monothéiste de la famille des religions abrahamiques, après le judaïsme et le christianisme avec lesquels il possède un certain nombre d'éléments communs.L’islam se répartit en plusieurs courants, notamment le sunnisme, qui représente entre 80 et 85 % des musulmans[12], et le chiisme rencontré principalement en Irak et en Iran. Ces deux courants se combattent depuis leur origine.La religion musulmane a été désignée autrefois en français par le mot islamisme (comme judaïsme, christianisme, bouddhisme, animisme, etc). Mais ce terme tend à être remplacé par celui d'« islam », le mot « islamisme » s'étant spécialisé pour désigner les courants politiques radicaux ou non du revivalisme musulman. Le mot Islam, qui peut alors porter une majuscule, a toutefois aussi en français un sens différent : il désigne, au-delà de la religion proprement dite avec sa foi et son culte, une puissance politique et un mouvement de civilisation général[13].

Merci a wikipédia

Calligraphie du nom d'Allah en arabe
Se lit de droite à gauche.


Il s'agit de la forme arabe de l'invocation divine générique de la Bible : « Élie », « Eli » [2], ou « Elôï »[3] « Mon Dieu » en hébreu (pas le nom du prophète Élie) ; Eloah[4], signifie « Dieu » en hébreu ; les mots hébreux « Élohim » (le pluriel d'Eloah) ou Adonaï (Seigneur) sont utilisés pour ne pas prononcer « Yahvé » dans l'Ancien Testament.Pour certains linguistes, cette explication n'est pas valable et tiendrait de l'étymologie populaire. L'apocope du i de ʾilāh est peu crédible car c'est la première voyelle du mot signifiant réellement « dieu ». Ils avancent aussi le fait que les termes considérés sacrés sont souvent préservés par tabou[réf. nécessaire]. Il y a eu une vingtaine d'avis différents parmi les grammairiens arabes anciens sur l'étymologie du mot Allāh, comme le rapporte Ibn Manzhûr (XIIIe siècle) dans le dictionnaire de référence Lisān ul-ʿArab. Il privilégie l'opinion selon laquelle le mot est composé de Al et Ilāh, et que la hamza a été supprimée à cause de la fréquence d'usage du mot. Cette opinion est aussi attribuée au célèbre grammairien Sībawayh (VIIIe siècle). En revanche, Al-Fayrūz Abādī (XIVe siècle), dans Al-Qāmûs Al-Muh'īt, autre dictionnaire de référence, soutient l'hypothèse que c'est un mot non dérivé. Un des arguments exposés est que lorsqu'on lui ajoute le mot d'interpellation, on dit yā Allāh, tandis que pour tous les mots portant un article, l'article est supprimé après le .D'autres étymologies font l'objet de discussions.L'étymologie que rapporte Dalil Boubakeur[5] est la contraction de Al-Ilāh, (« le Dieu ») en arabe. Le mot se compose de l'article ال al, qui marque la détermination comme notre article « le », et de إِلَاه ilāh, qui signifie « (un) dieu ». Al suivi de ilāh donnerait Allāh par apocope du deuxième terme, qui porterait donc une hamza instable. Le mot aurait ensuite été univerbé. De sorte, Allah se traduirait littéralement par « le Dieu » — usage qui rappelle celui du mot « Dieu » écrit avec une lettre capitale en français.
Les exégèses détaillées (telles que celle d'At-Tabarī, d'Ibn Kathīr ou d'Al-Qurtubiy) discutent les différents avis sur l'étymologie du mot Allāh, au début de l'exégèse de la première sourate.

_________________
votre hotesse

Revenir en haut Aller en bas
Picwic
Admin
avatar

Messages : 176
Age : 34

MessageSujet: le coran   Lun 29 Nov - 15:28

Le Coran (arabe : القرآن ; al Qur'ān, « lecture ») est le livre sacré de l'islam. Sa tradition le présente comme le premier ouvrage rédigé en langue arabe claire[1], affirmation à la base de la notion d'« inimitabilité » du Coran[2].Le Coran regroupe les paroles de Dieu qui auraient été révélées au prophète et messager de l'islam Mahomet (محمد, Muḥammad) par l'archange Gabriel. Cette révélation s'étend sur une période de vingt-trois ans. Le Coran est parfois appelé simplement al-kitâb (le livre) ou adh-dhikr (le rappel). Il constitue une des deux parts de la révélation à Mahomet, l'autre part étant constituée des hadiths prophétiques. Les musulmans le considèrent comme une manifestation d'un attribut divin, le kalam, qui représente la capacité de Allah (le nom de Dieu en arabe) à transmettre à ses prophètes certaines informations relatives au bien et au mal, à la vie et à la mort, au paradis et à l'enfer, ainsi qu'aux lois fixant les limites entre le licite et l'illicite. En ce sens, il est, pour les musulmans, l'expression incréée de cet attribut d'Allah adressée à l'intention de toute l'humanité, c'est-à-dire détenteur d'une vocation universelle, tout comme Jésus-Christ qui est considéré comme le Logos (le Verbe, la Parole de Dieu) dans les Évangiles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Coran

_________________
votre hotesse

Revenir en haut Aller en bas
Picwic
Admin
avatar

Messages : 176
Age : 34

MessageSujet: en chine   Lun 29 Nov - 15:34



L'introduction de l'islam en Chine fut due aux fréquents contacts entre la Chine et les pays arabes. A partir des dynasties des Tang (618 - 907), et des Song (960 - 1279), des caravanes musulmanes en provenance des terres arabes et perses ne cessèrent de se rendre en Chine par voie maritime ou par la Route de la Soie.
Nombreux furent des commerçants musulmans qui se marièrent avec des Chinoises et s'établirent ainsi dans le pays. Ils devinrent les ancêtres de l'islam chinois d'aujourd'hui. Avec la conquête de l'Asie centrale et occidentale par les Mongols au 13ème siècle, un grand nombre d'Arabes, de Perses, et de Turcs arrivèrent dans le pays et y restèrent. Leur croyance commune les forma dans une communauté sociale, qui fut devenue une ethnie à part entière dans le pays: ethnie Hui chinoise.
Ces musulmans des Hui eurent de nombreux points communs avec d'autres ethnies chinoises. Plus tard, des fractions d'autres ethnies dans des régions du nord-ouest du pays comme Ouïgour, Kazakh, Ouzbek, Tadjik, Tatar, Kirghize, Salar, Dongxiang et Bonan, furent converties dans l'islam.

La population islamique dans le pays totalise actuellement 20 millions, essentiellement dans les régions de Xinjiang, de Ningxia, de Gansu et de Qinghai. Et en plus, beaucoup de musulmans habitent aussi dans les autres régions du pays.

En 1953, l'Association islamique de Chine a été constituée. Il s'agit d'une organisation nationale fondée pour les musulmans en Chine. Cet organisme joue un rôle actif dans l'application des mesures politiques gouvernementales en matière de liberté de culte et la généralisation de la culture islamique.
L'organisation a son propre journal intitulé Musulmans en Chine.
Aujourd'hui, on compte en Chine 34 928 mosquées, 45 051 enseignants et administrateurs musulmans et 23 480 disciples faisant leurs études dans des instituts théologiques islamiques dans diverses régions du pays.

_________________
votre hotesse

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le dieu d'islam   

Revenir en haut Aller en bas
 
le dieu d'islam
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'Esprit de Dieu en Islam
» Les Chrétiens face à l'Islam
» Comment prié ?
» Les noms de Dieu en Islam
» Islam et christianisme : le même Dieu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le cheminement occulte :: La biliothéque :: la religion et la mythologie-
Sauter vers: