Le cheminement occulte

Site répertoriant des données et réalisant un travail théologique et ésotérique sur les sciences occultes, la wicca et le druidisme.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Panthéon celte

Aller en bas 
AuteurMessage
Picwic
Admin
avatar

Messages : 176
Age : 34

MessageSujet: Panthéon celte   Mar 18 Sep - 19:52

Le panthéon celte:

vous trouverez sur se lien plusieurs nom de dieux et déesse celte et les définition et rôle associé:
http://mythologica.fr/celte/util/pantheon_celte.pdf



Les déesses:

Morrigane
Déesse celte de la guerre et de la sexualité - elle survolait les champs de bataille sous la forme d'un corbeau - elle apporte la puissance, la force et le contrôle ainsi que le pouvoir. Cette déesse régit également la puissance sexuelle.
Elle est aide les mort a passé de l'autre coté.

Arianrhod
Grande Déesse celtique galloise de la fécondité, elle est la mère du Druide/dieu suprême Lug
Elle est la grande Déesse Mère nouriciere et la gardienne des cieux et du mouvement des étoiles.
Un dérivé de son nom signifie “La Mere féconde qui fait tourner la roue du ciel”, elle est par exellence l’esprit de la Lune, la Grande Dame argentée.
Appelé aussi Cerridwen sous le nom de déesse celte des montagnes, de la fertilité et de l'inspiration, elle possède le chaudron magique nommé Awen, dans lequel elle prépare des potions qui confèrent la sagesse, la connaissance et l'inspiration.
Sous ses trois aspects, la Vierge la Mere et l’Ancienne, Arianrhod est la gardienne des cycles et du temps, elle nous fais prendre conscience des cycles immuables auquels nous sommes tous soumis et nous aide à les vivre avec sérénité.
Elle est la Vierge et la Mère, elle est aussi l’ancienne qui precede les dificiles périodes de métamorphoses qui s’opperent en nous, elle est la grande Déesse qui acorde la vie comme elle la refuse.
Arianrhod, dans la mythologie celtique galloise, est une déesse qui apparaît notamment dans le quatrième conte des Mabinogion : Math Vab Mathonwy. Son nom signifie « Roue d'Argent ».
Fille de Dôn, ses cinq frères sont Gwydion, Amaethon, Hyveidd, Gofannon et Gilvaethwy. Déesse de la fécondité, elle est la mère du dieu suprême Lleu Llaw Gyffes, équivalent de Lug et de Dylan Eil Ton.
Dans le Mabinogi de Math, ce roi ne peut vivre que les pieds dans le giron d'une vierge. Goewin, qui remplit ce rôle, est enlevée par Gilvaethwy, son fiancée. C'est Arianrhod qui doit la remplacer, mais le roi doit s'assurer de sa virginité, avec sa baguette magique. L'épreuve l'a fait enfanter d'un garçon, Lleu, quelle refuse de reconnaître, il va être élevé par son oncle Gwydion. Son attitude négative (refus de reconnaître son fils, de lui donner un nom, des armes et une femme) révèle, a contrario, l'importance du rôle de la femme chez les Celtes.

Rhiannon
Rhiannon signifie "grande reine". Cette déesse lunaire de la mythologie celte est symbolisée par un cheval blanc. Elle est la déesse de l'autre monde, un puissant être qui apporte la fertilité et les rêveset, en ce sens, elle est aussi reconnue pour régner sur tout ce qui concerne les morts, les âmes décédées et les êtres désincarnés.


Dana/Danu
Dana, ou Danu, est la déesse-mère celte, déesse des Tuatha de Danann. Cette puissante déité apporte le sens de la maternité et des responsabilités ; elle contribue aussi à développer ses propres pouvoirs personnels et l'enseignement à autrui.



Les Dieux

Amergin
Dieu celte, orateur et barde, ses propriétés peuvent venir en aide au praticien versé dans l'art de la poésie, de la musique et de l'écriture. De plus, il confère l'inspiration, les facultés de communication et la sagesse.

Cernunnos
Puissant dieu cornu des sorciers et des sorcières, il est le dieu des bois et des forêts, règnant ainsi sur les énergies primaires de la nature. Il est représenté comme un être satyrique avec son membre phallique en érection. Les propriétés qui lui sont propres touchent entre autres la libido, la puissance sexuelle, mais aussi la puissance et la force brute, le pouvoir et la connaissance ainsi que la fertilité.

Daghda/Dagda
Ce dieu celte est connu comme le bon dieu. Magicien, sage, artisan et guerrier, il apporte la force, le courage, la sagesse, l'humilité ; la protection, l'abondance, la vigueur sexuelle. Il confère aussi les valeurs de l'hospitalité.

Lugh
Dieu celte, aussi connu sous le nom de Lugh Lamhfhada ou Lug Samhioldanach, il est un grand guerrier qui apporte puissance et vigueur en plus de favoriser la victoire sur ses ennemis.

Ogma
Dieu celte de la sagesse et de l'écriture, ses pouvoirs occultes seront appréciés par tous ceux qui aspirent aux arts de l'écriture, de la poésie et de la philosophie. Il sera un bon guide pour ceux qui poursuivent des études, de quelque nature qu'elles soient.

Pan
Dieu satyrique au torse d'homme, il porte des cornes sur la tête, a le bas du corps velu et ses pieds sont des sabots. Il règne sur le désir, la libido, la sexualité, l'érotisme mais aussi sur la convoitise.

_________________
votre hotesse

Revenir en haut Aller en bas
Picwic
Admin
avatar

Messages : 176
Age : 34

MessageSujet: Re: Panthéon celte   Mar 18 Sep - 19:54

Source : mythologie celte la deesse blanche de robert graves

Bélissama, la très brillante
Autre noms :Belisama, Bélisama, Belesama, Belisma.

Signification : Pareil à la flamme. Cette déesse, dont le nom est un superlatif celtique, signifie "la très brillante", la très belle, la superbe. Une inscription en latin "Minervae Belisamae sacrum" fait de Belisama le surnom de Minerve. Comme Belenos, son nom a la même racine que le mot latin qui signifie guerre, bellus. Le nom de la déesse Belisama est devenue l'éponyme de : Bellême.

Prononciation : bell-LEE-see-mah

Déesse de : Dans la mythologie gauloise on pense qu'elle est une déesse de tous les types de feu (incluent le soleil et le clair de lune). Cependant, son équation avec la déesse romaine Minerva et le fait qu'elle semble être entourée de serpent dans la représentation de ses statue (dépeint sur sa gauche) indiquerait qu'elle était une déesse de la sagesse et de la guérison(ce qui n'est pas encore incompatible avec son association avec Minerva en tant que déesse des métiers). Si Belisama a engendré un ou tous ces divers rôles ne pourra jamais être connus avec certitude.

Aussi associée à la chaleur et elle est aussi déesse fertile, muse de la poésie, de la musique et de la souveraineté. C'est Belisama qui préside à l'artisanat, aux beaux-arts et aux activités féminines. Elle est également la sainte patronne des sources thermales.

Comme porteuse de lumière, elle est en charge de la métallurgie (plus particulièrement la fabrication des armes), c’est la déesse des forgerons dans son aspect guerrier , déesse du savoir, de l’intelligence, de l’illumination spirituelle et aussi, en quelques sorte, elle est assimilable à Athéna ou Minerve. C’est une déesse Protectrice.

Pour les Celtes, la terre est la mère nourricière, féminine donc et enfantant les humains. Ils rendent dans leur culte hommage à la femme, en la déesse Bélisama, qui dans le panthéon celte, était la sœur de Belen, le grand dieu des Gaules et la personnification du Soleil.

Représentation: On la voit souvent portant une corne d'abondance, elle représente la terre féconde. Elle porte une robe faite d’argent et de diamants, et une couronne posée sur ses cheveux qui vague et frissent, qui atteignent à ses pieds. Elle possède un bracelet miraculeux, et peut être vu portant une broche, un diadème d'or battu et un chemise de soie brodée avec de l'or. Elle est toujours représentée en armes et parfois en compagnie de Mars, ce qui témoigne qu'elle présente aussi un caractère guerrier. Elle est représentée par le feu, son symbole vivant. C’est une personnalité sympathique et chaleureuse. Lorsqu’on compare quelqu’un à Belisama, c’est en général pour souligner un tempérament fort et un goût immodéré pour les plaisirs de la chair.

Famille : Déesse gauloise femme de Bélénos, sœur de Belen ?. Elle est par endroits la grande déesse reine, assimilée par la suite à Minerve. Lug serait son fils, qui restant vierge aurait été fécondée par l'esprit divin du dieu Belen .

Fête : On pense que c'est elle qui incarnait le mieux la fête de Samain, elle qui assurait la liaison entre les vivants et les morts...

Histoire : Quand les humains sont arrivés, les dieux leur ont accordé le droit de vivre sur leurs terres. Dana a interdit aux membres de son clan de fréquenter les humains. Morrigane s'est intéressée à eux, elle leur a parlé, elle en a rassemblé autour d'elle... ainsi son culte est né, en bafouant une loi divine.

Belisama elle aussi a fréquenté les hommes. Lorsque Dana apprit qu’elle attendait l’enfant d’un humain elle choisit l’exil sur l’île de Sölan Rbith (sud-ouest de l’Écosse).

Jean Markale (Le druidisme) considère que Belisama est incontestablement la déesse Brigit, au triple visage, qui est poétesse (donc druide), guerrière, et maîtresse des techniques : elle recouvre les trois fonctions.
Yann Brekilien, dans La mythologie celtique, indique :
"Nous avons vu aussi que la Grande Reine, incarnation de la maternité, c'est en même temps la triple Brigitte (Brigantia), l'adorable déesse de la fécondité. Et nous savons que les figures mythiques de Boann, d'Eithné, d'Etaine, ne sont que des aspects de cette divine Brigitte. Mais il est un autre nom sous lequel elle faisait en Gaule l'objet d'un culte fervent, c'est celui de "Belisama", qui signifie "La Très Brillante". ( Dame Blanche)


Prière à Belisama
O Brillance de la lumière
Douce beauté
Qui inspire les rêves
Et console les âmes égarées.
Dame
Très Noble et Parfaite
Toi qui chante dans le rire des jeunes
Et qui réchauffe le coeur des anciens.
Etoile du matin
Grande Reine des Celtes,
Devant toi je m'incline,
Verse en mon coeur le Soleil
de ton Divin Sourire,
Rouge de la grande science qui illumine,
Qu'il emplisse mon âme
Afin qu'elle brûle de Ta Royauté Sacrée
Pour mieux te vénérer,
Verse en mon coeur
Ton calice de Souveraineté.
O Bélisama,
Awen !

Prière tirée de La tradition magique des Celtes Marc Questin

_________________
votre hotesse

Revenir en haut Aller en bas
Picwic
Admin
avatar

Messages : 176
Age : 34

MessageSujet: Re: Panthéon celte   Mar 18 Sep - 20:35

TALIESIN

Le barde au front brillant, brillant d’intelligence. la légende raconte qu'il fut le premier à bénéficié du don de la connaissance et de la prophétie.

Quel Légende?

Tous se passe à la naissance des deux fils de Cerridwen la druidesse, le premier de ses fils était d'une beauté éblouissante alors que le second était des plus laids.
Celle-ci savait que son premier fils aurait un avenir des plus meilleure, mais aussi que son second subirai tous les sobriquets que l'homme peux construire, elle décida alors de demande la recette de l'AWEN au plus sage des druides pour cela elle traversa plusieurs jours durant les montagnes et les forêt de son pagus pour rejoindre le sage des savants.

Au cour d'une long cérémonie elle retira la recette de l'AWEN.
En rentrant chez elle elle commença a réunir les ingrédients nécessaire pour réussir l’élixir de la connaissance et de l'awen.
AU fond de forêt elle rencontra un veille aveugle et un jeune, Gwion Bach, elle leur proposa du travail pour un an. Ce travail consisté a surveillé le chaudron et a alimenté le feu dessous.
Donc pendant un an, nos deux compère surveillent le chaudron et alimente le feu, mais le dernier jour avant l'arrivé de Cerridwen, une maladresse arrive.
Gwion Bach fut éclaboussé par trois gouttes de la mixture du chaudron, destiné au laideron (Afang Du) afin de le rendre beau.
(C'est la première incarnation de taliesin)

Par cette incident, Gwion acquis la connaissance de Cerridwen. Lorsque celle ci s'en aperçu elle le poursuivit et une lutte magique s'en suivit.
il se transforma en lièvre, en oiseau, en poisson et en grain de blé qui fut dévoré par Cerridwen, qui le mis au monde une nouvelle fois.
(par cette série de transformation il devient le barde savant)

Par la suite on lui attribura l'épopée dite du "Câd Goddeu", Le combat des arbres, de textes initiatiques et de la base de l'initiation druidique.

_________________
votre hotesse

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panthéon celte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Panthéon celte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Topic des Paris Uniens (Panthéon-sorbonne quoi)
» Bienvenue aux panthéistes
» Thierry Jolif
» Sommaire magie celte
» Avaricum ou Bourges celtique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le cheminement occulte :: La biliothéque :: la religion et la mythologie-
Sauter vers: